Vincent Lefebve

Vincent Lefebve est docteur en sciences juridiques (2013), licencié en droit (2002), détenteur d’un master en théorie du droit (2003) et d’un diplôme d’études approfondies en philosophie et lettres (2005). Il a, de 2004 à 2009, exercé diverses activités professionnelles orientées vers la pratique avant de rejoindre l’Université Libre de Bruxelles (ULB) où il a, en 2013, défendu une thèse consacrée à la pensée juridique de Hannah Arendt. Les résultats de cette recherche ont été publiés en 2016 (Politique des limites, limites de la politique. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, coll. « Philosophie politique : généalogies et actualités »). Vincent Lefebve est actuellement chargé de recherches au Centre de recherche et d’information socio-politiques (CRISP) et chercheur associé à l’Institut des hautes études sur la justice (IHEJ). Ses travaux portent notamment sur les réformes de la justice, la mobilisation de celle-ci par les mouvements sociaux et les représentations du droit et de la justice à l’écran.

Axes de recherche collective

Principales publications

  • Politique des limites, limites de la politique. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, coll. « Philosophie politique : généalogies et actualités », 2016, 286 p.

((Introduction et la table des matières de l’ouvrage)

  • Avec Julie Allard, Olivier Corten, Martyna Falkowska et Patricia Naftali (dir.), La Vérité en procès. Les juges et la vérité politique, Paris, LGDJ, coll. « Droit et société », 2014, 342 p
  • Avec Julie Allard, Olivier Corten, François Dubuisson et Julien Pieret (dir.), Arrêts sur images, Les représentations du juge à l’écran, publication faisant suite à un colloque international s’étant tenu à l’ULB les 13 et 14 mars 2015, dossier principal d’e-legal, nouvelle Revue de la Faculté de droit et de criminologie de l’ULB, à paraître en 2018.
  • Avec Estelle Epinoux et Magalie Flores-Lonjou (dir.), Frontière(s) au cinéma, Paris, Mare & Martin, coll. « Droit et cinéma », à paraître en 2018.
  • « Droit, morale et politique dans Section spéciale de Costa-Gavras. La justice à l’épreuve de divers dispositifs d’écriture de l’histoire », in E. Jouve et L. Miniato (dir.), Chronique judiciaire et fictionnalisation du procès. Discours, récits et représentations, Paris, Mare & Martin, coll. « Libre Droit », 2017, pp. 241-258.
  • « La Révolution en quête d’identité. Le procès de Marie-Antoinette », in Julie Allard, Olivier Corten, Martyna Falkowska, Vincent Lefebve et Patricia Naftali (dir.), La Vérité en procès. Les juges et la vérité politique, Paris, LGDJ, coll. « Droit et société », 2014, pp. 235-256.
  • « Hannah Arendt et le problème de la justice pénale internationale. Une pensée toujours actuelle ? », Revue interdisciplinaire d’Études juridiques, vol. 75, 2015, pp. 27-58.
  • « La théorie constitutionnelle de Hannah Arendt ou l’articulation entre droit et politique à l’épreuve du phénomène révolutionnaire », Jurisdoctoria. Revue doctorale de droit public comparé et de théorie juridique, vol. 12 (« Droit et politique »), 2015, pp. 45-70, consultable en ligne : http://www.jurisdoctoria.net/aut12_LEFEBVE.html
  • « Politique des limites, limites de la politique. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt » (discours de soutenance publique de doctorat à la Faculté de droit et de criminologie de l’ULB), Revue de la Faculté de droit et de criminologie de l’ULB, 2014, vol. 41, n° 1, pp. 9-17.
  • Entrées « The Law » et « Justice » in Peter Gratton et Yasemin Sari (eds.), The Bloomsbury Companion to Hannah Arendt, Bloomsbury, London, New Delhi, New York, Sydney, à paraître en 2018.
  • « Le juge tragique. La responsabilité de juger à l’épreuve du 7e art », in Julie Allard, Olivier Corten, François Dubuisson, Vincent Lefebve et Julien Pieret (dir.), Arrêts sur images, Les représentations du juge à l’écran, publication faisant suite à un colloque international s’étant tenu à l’ULB les 13 et 14 mars 2015, à paraître en 2018, pour visionner la conférence donnée le 13 mars 2015 : https://vimeo.com/124708884
  • « Frontières et inclusion politique à la lumière du cinéma contemporain. Une analyse en miroir du Village de M. Night Shyamalan et de Dogville de Lars von Trier », in Estelle Epinoux, Vincent Lefebve et Magalie Flores-Lonjou (dir.), Frontière(s) au cinéma, Paris, Mare & Martin, coll. « Droit et cinéma », à paraître en 2018.
  • « Regards contemporains sur la banalité du mal. Philosophie, histoire, droit, cinéma », Témoigner. Entre histoire et mémoire. Revue internationale de la Fondation Auschwitz, vol. 126, avril 2018, à paraître en 2018.

Liste complète

Centre de Droit Public © 2020 All Rights Reserved

Delivered by Studio RVB