Amaury Mechelynck

Amaury Mechelynck est chercheur doctorant en droit social à l’ULB depuis octobre 2019 (bourse FNRS-FRESH).

Précédemment, il été avocat spécialisé en droit social au barreau de Bruxelles pendant cinq ans (2014-2019). Il a également été assisant à l’UCL (2013-2015) et à l’ULB (2015-2018). Il a ensuite maître de conférence à l’ULB pendant l’année académique 2018-2019.

Il a obtenu son diplôme de Bachelier en droit (bilingue français et néerlandais) aux Facultés Universitaires Saint-Louis (FUSL) en partenariat avec la Hogeschool Universiteit Brussel (HUB) en 2011. Ensuite, il a obtenu son Master en droit à l’Université Catholique de Louvain (UCL), en 2013, et un Master na Master en droit social à la Vrije Universiteit Brussel (VUB), en 2014. Son mémoire a été couronné du prix Juan Luis Vives 2014, décerné par la Revue de Droit Social.

Ses recherches portent sur des sujets variés, tant en droit de la sécurité sociale qu’en droit du travail.

Son projet de thèse (Titre provisoire : « Le travail en marge du droit du travail : affaiblissement ou reconfiguration des protections des travailleurs? ») porte sur le travail atypique, qui regroupe les formes de travail subordonné qui s’écartent du modèle standard du contrat à temps plein et à durée indéterminée (travail intérimaire, titres-services, flexi-jobs, travail de plateforme, contrats « article 60 », etc.). L’objectif de la recherche est d’instruire le « procès », à charge et à décharge, du développement du travail atypique en Belgique afin de déterminer si ce développement a effectivement consisté à se «débarrasser » du droit du travail ou s’il vise plutôt à l’adapter dans des contextes variés afin qu’il protège plus efficacement certaines catégories de travailleurs pour lesquelles le droit du travail classique ne parvient pas à remplir sa fonction protectrice.

Publications principales

  • MECHELYNCK A. et DUQUESNE T., « Le changement de commission paritaire dans le cadre de la réforme du paysage paritaire: une évaluation critique de la réécriture de l’article 27 de la loi du 4 décembre 1968 », in E. Dermine et V. Vannes (dir.), La loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les commissions paritaires, Bruxelles, Éditions Larcier, 2018, pp. 237-268.
  • DE PAUW P. et MECHELYNCK A., « Les lanceurs d’alerte dans le secteur financier », D.B.F.-B.F.R., 2018/1, pp. 52-64.
  • MECHELYNCK A. et VANDERSTRAETEN M., « La lutte contre le dumping social dans la passation des marchés publics », M.C.P.-O.O.O., 2018/1, pp. 23-44.
  • FRANCOIS P. et MECHELYNCK A., « Quand ce qui était dû ne l’est plus ? Les cotisations de sécurité sociale après la renonciation du travailleur à un avantage », J.T.T., 2017, pp. 261-265.
  • MECHELYNCK A., « Mettre l’Etat social actif au service des capacités : propositions à partir de l’analyse de l’activation du comportement de recherche d’emploi des chômeurs et de l’inburgering »,R.D.S./T.S.R., 2014/4, pp. 411-481.

 

Contact

Bureau H 3105
T. +32 (0)2 650 41 75

Amaury.Mechelynck@ulb.be

Centre de Droit Public © 2020 All Rights Reserved

Delivered by Studio RVB