« Le retour de la Belle au bois dormant. Du temps de la crise à une crise du temps ». Une analyse de Vincent Lefebve

Il y a un an jour pour jour, le Centre de droit public lançait ses Carnets de crise Covid-19, soit une trentaine d’analyses à chaud, textuelles ou audio-visuelles, accompagnant ce confinement (qu’on ne qualifiait pas encore de premier). Dans ce cadre, Vincent Lefebve, membre du Centre et chargé de recherche au CRISP, convoquait Walt Disney et René Char pour poser l’hypothèse que la crise politique alors vécue était davantage une crise de la mobilité qu’une crise strictement sanitaire. Un an plus tard, alors que nous vivons ce que nous n’oserions pas déjà qualifier de second confinement, Vincent Lefebve soulève cette fois la question de la temporalité de cette crise qui n’en finira sans doute jamais (et qui dès lors n’en est plus une). Entre la Fée Carabosse et le Dieu Hypnos, à travers Camus et Arendt, il nous invite à questionner l’idée même d’un temps politique ou d’un moment démocratique à l’heure où le gouvernement fédéral entend faire adopter une loi qui, à défaut de corriger les erreurs du passé, pourra sans doute baliser celles qui seront commises à l’avenir. 

Télécharger « Le retour de la Belle au bois dormant. Du temps de la crise à une crise du temps ». Une analyse de Vincent Lefebve.

Illustration : Leon Bakst design pour le costume de Carabosse dans le ballet La Belle au bois dormant. Le dessin est signé « Bakst 1921 ». Source : Transféré de en.wikipedia.

Centre de Droit Public © 2021 All Rights Reserved

Delivered by Studio RVB