Vincent Lefebve

vincent lefebve

Vincent Lefebve est docteur en Sciences juridiques (2013), licencié en droit (2002), détenteur d’un master en théorie du droit (2003) et d’un diplôme d’études approfondies en philosophie et lettres (2005). Il a, de 2004 à 2009, exercé diverses activités professionnelles orientées vers la pratique (avocat, légiste au ministère de la justice) avant de rejoindre l’ULB en octobre 2009, afin de se consacrer entièrement à la recherche. Sa thèse de doctorat, écrite sous la co-direction de Julie Allard (ULB) et Luc Wintgens (KUL – Katholieke Universiteit Leuven), a été défendue en décembre 2013. Ce travail, intitulé Politique des limites, limites de la politique. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt, poursuit deux objectifs principaux : d’une part, dévoiler et mettre en ordre la philosophie du droit implicite dans l’œuvre de Hannah Arendt ; d’autre part, évaluer la pertinence de cette « pensée politique du droit », ainsi reconstituée, pour affronter certains problèmes classiques ou contemporains de la théorie et de la philosophie du droit. Le jury de thèse de Vincent Lefebve était composé comme suit, outre les promoteurs : Thomas Berns (ULB), Benoît Frydman (ULB), François Ost (Université Saint-Louis/Bruxelles), Antoine Garapon (IHEJ – Institut des Hautes Études sur la Justice) et Anne-Marie Roviello (ULB). Vincent Lefebve a également consacré certaines recherches aux grands procès révolutionnaires ayant accompagné le déroulement de la Révolution française, et spécialement au procès de Marie-Antoinette. Il s’intéresse, plus généralement, aux relations entre droit, politique et histoire ainsi qu’aux rapports entre droit, littérature et cinéma.

Table des matières de la thèse

Introduction de la thèse

Conclusion de la thèse

Axes de recherche collective

Principales publications

  • V. Lefebve et al. (dir.), La vérité en procès. Le juge et la vérité politique [à paraître].
  • V. Lefebve et al. (dir.), « La Révolution en quête d’identité. Le procès de Marie-Antoinette », in La vérité en procès. Le juge et la vérité politique [à paraître].
  • V. Lefebve, « Hannah Arendt nous aide-t-elle à penser l’espace public ? », Scènes (revue de La Belonne, Maison du Spectacle), numéro 29 (automne 2010), pp. 31 et s.
  • V. Lefebve, Recension de l’ouvrage Les catégories ethno-raciales à l’ère des biotechnologies. Droit, science et médecine face à la diversité humaine (Guillaume Canselier et Sonia Desmoulin-Canselier [dir.], Paris, Société de législation comparé, 2011), Lettre Recherche Droit et Justice n°37, automne 2011, Mission de recherche Droit et Justice.
  • V. Lefebve, Recension de l’ouvrage La démocratie sans demos (Catherine Colliot-Thélène, Paris, PUF, 2011), Droit et société, n°82, 2012/3, pp. 803 et s.

Liste complète

Contact

Bureau H 3110 A
T. +32 (0)2 650 45 54
vlefebve@ulb.ac.be

Centre de Droit Public © 2017 All Rights Reserved

Delivered by Studio RVB