Politiques d’activation des personnes sans emploi, droit au travail et liberté du travail

Le vendredi 15 mars 2013
Lieu: International auditorium - International Trade Union House

Colloque international co-organisé avec l’Université de Louvain.

Dans le contexte général de l’activation des personnes sans emploi, l’octroi des prestations de sécurité sociale tend à être lié à des obligations accrues de recherche active d’emploi, voire à la participation obligatoire à des programmes de mise au travail. Ce renforcement du devoir de travailler des personnes sans emploi se double parfois d’avancées vers la réalisation d’un droit à l’accompagnement par le service public de l’emploi (orientation, formation,…), ou même d’un droit plus ou moins effectif au travail (programmes publics d’emplois, contrats subsidiés, droit à une offre d’activation,…).

Rangée sous le sceau de l’interdisciplinarité (droit, histoire, philosophie et sociologie), la journée d’études a pour objectif de clarifier les relations entre les politiques d’activation, le droit au travail et la liberté de travailler. Après une mise en perspective historique et philosophique introductive, trois cas nationaux emblématiques seront étudiés (les Etats-Unis, la France et la Finlande), afin d’illustrer la diversité des articulations entre le droit au travail et la liberté de travailler qui sous-tendent les politiques d’activation.

Une attention particulière sera ensuite portée à la façon dont les politiques d’activation des chômeurs sont appréhendées, sous l’angle du respect du droit fondamental à choisir librement son travail, par les organes de contrôle de l’application des instruments internationaux de protection des droits de l’homme. La journée d’études se clôturera par une partie prospective dédiée à la discussion de deux alternatives au modèle d’activation dominant : la garantie de revenu et la garantie d’emploi.

En savoir plus Coll 15 mars 2013

Centre de Droit Public © 2019 All Rights Reserved

Delivered by Studio RVB